Click en Villeneuvois
Accueil > Vivre & habiter > Déchets > Végétaux : broyage gratuit dans les communes

Végétaux : broyage gratuit dans les communes

L’agglomération propose un nouveau service : le broyage gratuit des végétaux dans chaque commune. Une opération lancée à l’échelle de tout le Grand Villeneuvois, au plus près des habitants.


C’est une initiative inédite sur le territoire. À compter du 1er juin, un engin broyeur fera halte dans les communes du Gand Villeneuvois pour réduire en copeaux les branchages amenés par les habitants. « Il s’agit d’abord d’une question d’équité », explique Michel Laville, vice-président en charge de la valorisation et de la collecte des déchets. « Actuellement, seuls certains secteurs de Villeneuve, Bias, Pujols, Sainte-Livrade et Casseneuil, bénéficient d’une collecte en porte à porte. Ce nouveau service vient en complément du ramassage mensuel, mais, cette fois, au bénéfice de tous ! ».

Proposée à tous les maires de la CAGV, l’idée a fait l’unanimité et des lieux de rendez-vous ont été choisi en concertation avec chacun. Le broyeur ira donc stationner un jour par mois, de 9h à 14h, dans chaque commune. C’est à l’association d’insertion Régie du territoire Vallée du Lot que l’Agglomération a une nouvelle fois fait confiance pour mener cette mission.

Sans rendez-vous, mais au jour fixé sur chaque site, les habitants du territoire sont donc invités à confier leurs végétaux et restes de taille à l’un des agents sur place, qu’ils soient ou non de la commune. Les branchages seront alors enfournés dans une trémie, une grande bouche aux mâchoires coupantes et écrasantes, qui va les déchiqueter. Evacués ensuite par le long cou de la « bête », ils seront recrachés sous forme de copeaux par le bec en métal. Pouvant avaler des branches de 10 cm de diamètre, et avec un débit de 30 m3 par heure, le service est aussi efficace que rapide. L’autre avantage, c’est que chacun pourra repartir avec les copeaux générés par son dépôt.

« Il faut bien comprendre que les végétaux sont une ressource et non un déchet », insiste Michel Laville. « Le jardin produit une quantité importante de matières organiques : elles peuvent être valorisées pour le fertiliser ou le protéger ». Et les intérêts ne manquent pas. En effet, le broyat placé au pied des plantes ou des arbustes, améliore la qualité du sol en se transformant naturellement en humus : un engrais 100% naturel et gratuit… Le paillage permet de conserver l’humidité du sol, ce qui économise quelques arrosages, et donc l’eau. Il peut également servir de matière sèche pour les composteurs, sans oublier qu’en limitant les apports en déchetterie, on réduit ses trajets et ses dépenses de carburant…

Encore expérimentale, l’idée sera testée sur une année pour parvenir au planning le plus adapté aux besoins de chacun.

Le planning du broyage

L’équipe et la machine vous donnent rendez-vous de 9h à 14h dans les communes non collectées en porte à porte pour les végétaux. Vous souhaitez pouvoir récupérer votre broyat ? Vous pouvez vous rendre sur n’importe lequel de ces sites avec vos branchages, à condition de faire partie du Grand Villeneuvois.

Dernière modification : vendredi 25 juin 2021